Rapport économique sur l’Afrique 2011

Lors  de la 4ème conférence conjointe des ministres africains des Finances, de la planification et du développement économique, sise à Addis-Abéba, a été lancé, le mardi 29 mars 2011, le rapport économique sur l’Afrique 2011.

« Gérer le développement: le rôle de l’Etat dans la transformation économique », voilà le titre du rapport qui repose  sur deux points fondamentaux en terme de développement. D’une part il se penche sur l’importance de parvenir à une large diversification économique et une mutation organisationnelle afin d’assurer les taux de croissance économique élevés associés à de hauts niveaux de développement social. D’autre part pour atteindre cet objectif, il est crucial que l’Etat joue un rôle prépondérant dans le processus de développement.                Le rapport fait alors état de l’expérience de l’Afrique en termes de croissance et de développement social depuis les années 60, qui caractérisent l’indépendance de certains pays. En recherchant aussi par ailleurs, des expériences dans les pays ayant connus une avancée significative sur le plan du développement social et économique afin de porter une attention particulière sur le rôle qu’à jouer l’Etat. Le rapport recommande aussi aux pays africains d’adopter une approche de l’Etat, moteur de développement, utilisant le marché comme instrument plutôt que mécanisme pour promouvoir l’investissement à long terme. Selon le rapport, l’Afrique a fortement rebondi passant d’un taux de croissance du PIB de 2,4% en 2009 à 4,7% en 2010 et devrait atteindre un taux prévisionnel de 5% pour 2011.

Toutefois, malgré cette progression, l’économie africaine a encore une grande marge de progression devant elle, au vue de certains secteurs d’activités, notamment le primaire, et de sa dépendance de l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.