L’union Africaine se réjouit du retour du Maroc

Une écrasante majorité de pays africains ont salué mardi le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), un retour qui ouvre la voie à une meilleure intégration interafricaine et une plus grande influence pour l’organisation panafricaine au niveau international.

S’exprimant à ce sujet, le chef d’Etat tchadien Idriss Déby Itno, président sortant de l’UA qui a été remplacé à ce poste par son homologue guinéen Alpha Condé, a déclaré mardi « C’est avec une très grande joie, qui vient vraiment du fond du cœur, que nous avons accueilli la décision de Sa Majesté de revenir dans sa famille constitutionnelle ».

Le « Maroc est un très grand pays de l’Afrique qui nous a manqué pendant 33 ans. Son retour est un plus pour notre union, pour notre continent », a-t-il ajouté dans la foulée.

Plusieurs autres chefs d’états africains se sont également réjouis de voir le Maroc réintégrer l’Union Africaine. Des pays occidentaux proches du Maroc ont par ailleurs adressé leurs félicitations au Roi Mohammed VI.

L’Espagne, mais aussi la France, les Etats-unis et l’exécutif de l’Union européenne à Bruxelles, ont ainsi envoyé des messages à Mohammed VI pour le gratifier de cette démarche.

Le franc succès du retour du Maroc au sein de l’UA couronne en fait plusieurs mois d’intense lobbying aux quatre coins de l’Afrique. Au cours de 2016, le souverain chérifien avait mené plusieurs voyages dans de nombreux pays, notamment de l’Afrique de l’Est.

Ces offensives diplomatiques ont permis de rapprocher le Maroc de  certains grands pays africains, à travers notamment d’importants accords économiques. Une tendance qui devrait se poursuivre au vu des  investissements et de la présence d’entreprises marocaines en Afrique de l’Ouest notamment.

Le Maroc caracole en effet depuis deux années à la deuxième place des pays investissant le plus en Afrique. Une politique d’autant plus saluée qu’elle se fait sous le signe des partenariats sud-sud solidaires.

Lors de son discours devant le sommet africain mardi à Addis-Abeba, Mohammed VI a d’ailleurs soulevé ce point important : « Ma vision de la coopération Sud-Sud est claire et constante : Mon pays partage ce qu’il a sans ostentation ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.