Les Belges invités à reporter les voyages « non essentiels » en RDC

rdc-belgesAprès les mesures préventives adressées par les États-Unis à leurs ressortissants vivant en République démocratique du Congo (RDC), la Belgique a elle aussi, recommandé à ses ressortissants de « reporter tout voyage non essentiel » dans ce pays à l’approche la fin du mandat du président, Joseph Kabila, accusé par ses opposants de s’accrocher au pouvoir.

Dans une note publiée sur son site, le ministère belge des Affaires étrangère, «recommande de reporter provisoirement tout voyage non essentiel vers la République démocratique du Congo, vu les tensions politiques et les risques de nouvelles manifestations d’ici la fin de l’année» en RDC.

Les Belges qui « doivent impérativement se rendre » en RDC sont invités à s’enregistrer auprès du ministère des A.E, précise la note dans laquelle les Belges qui sont sur place, sont « invités à évaluer si leur présence en République démocratique du Congo au cours des prochaines semaines est indispensable, en particulier pendant la seconde moitié du mois de décembre ».

Il leur est en outre « recommandé de faire preuve de la plus grande prudence lors de leurs déplacements », de se « tenir informé régulièrement via la presse locale, les conseils aux voyageurs et la page Facebook de l’ambassade Belge à Kinshasa et du consulat général à Lubumbashi » au sud-est de la RDC.

En république démocratique du Congo, les élections qui devaient avoir lieu en fin d’année ont été reportées sine die alors que le mandat de Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, prend fin le 20 décembre et que la Constitution lui interdit de se représenter. Ces mesures ont ravivé la tension dans le pays entre le pouvoir en place et l’opposition qui exige le départ de Kabila, brandissant la menace de largges manifestations populaires dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.