Le chômage en Afrique du Sud à son plus haut niveau depuis 2003

chomage-afsD’après les derniers chiffres publiés par l’Agence nationale des statistiques (StatsSA), l’Afrique du Sud a enregistré au cours de ce troisième trimestre 2016, une hausse du taux de chômage de 1,6 % par rapport à la même période en 2015, pour s’établir à 27,1 % de la population active, soit son plus haut niveau depuis 2003.

« A la fin septembre dernier, parmi les 8,1 millions de Sud-Africains au chômage, 5,9 millions cherchaient activement un emploi et 2,2 millions étaient des ’actifs découragés», c’est-à-dire qu’ils ont renoncé à rechercher un emploi, selon StatsSA. L’agence indique par ailleurs, que les personnes d’âges compris entre 15-24 ans, sont de loin les plus touchées par le chômage, avec 54,2 % de la population active sans emploi.

Une hausse du chômage au troisième trimestre de l’année en cours, qui s’explique selon StatsSA, essentiellement par des licenciements dans les secteurs miniers, manufacturier et des services.

Autres fait marquant dans cette dernière enquête de StatsSA, est le fait que les personnes de race blanche « ont plus de chances de trouver un emploi que les Noirs, en raison de leur meilleur niveau moyen d’éducation ». En effet, révèle l’étude, 30,5 % des Noirs n’ont pas d’emploi contre seulement 7 % des Blancs.

Après avoir enregistré des taux de croissance de l’ordre de 5% entre 2004 et 2007, l’économie sud-africaine tourne au ralenti depuis quelques années, en raison notamment de la chute des cours des matières premières et de la multiplication des mouvements sociaux dans des secteurs stratégiques comme les mines et l’industrie. Le pays le plus industrialisé du continent, souffre également d’une forte sécheresse, la pire depuis un siècle, et du ralentissement de la croissance chinoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.