RDC-Présidentielle : Une délégation de l’ONU bientôt à Kinshasa

kabila-delegationUne délégation d’ambassadeurs des 15 pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU est attendue très prochainement en République démocratique du Congo (RDC) pour demander qu’une date soit fixée dès que possible pour l’élection présidentielle.

Cette délégation, conduite par les ambassadeurs français, sénégalais et angolais, se rendra du 10 au 14 novembre à Kinshasa, à Goma et à Beni pour rencontrer le président Joseph Kabila ainsi que des responsables de l’opposition et de la société civile.

Selon l’ambassadeur angolais, Ismael Gaspar Martins, la délégation « peut exiger qu’une date soit choisie par les Congolais eux-mêmes » pour l’élection présidentielle, à laquelle le président Kabila ne se représenterait pas ». Kabila, a-t-il insisté, «doit terminer son mandat et laisser quelqu’un d’autre être élu ». Mais cette transition doit s’effectuer de manière « ordonnée, pour ne pas créer un vide déstabilisant», a-t-il souligné, ajoutant qu’ »il faut choisir une bonne date (…) Il ne faut pas qu’il y ait l’élection puis la confusion ».

L’ambassadeur français François Delattre a quant à lui indiqué que le Conseil, « saisira l’occasion de parler à toutes les parties prenantes en RDC afin qu’elles soient pleinement conscientes de leur responsabilité de préserver la paix et de se montrer prêtes à des compromis ».

Le mandat de Kabila, au pouvoir depuis 2001, arrive à son terme le 20 décembre prochain. La Constitution lui interdit de se représenter, mais il ne donne aucun signe de vouloir quitter son poste alors que le scrutin présidentiel apparaît désormais impossible à organiser dans les temps.

La RDC a connu les 19 et 20 septembre un cycle de violences liées au report de la présidentielle et qui auraient fait selon l’ONU, au moins 53 morts, dont quatre policiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.