Le Gabon interdit le transport nocturne des voyageurs sur les routes nationales

gabon-transpport-nocturneEn réaction à l’accident qui a coûté la vie à 18 personnes dans la nuit de samedi dernier sur la route nationale 1, le gouvernement gabonais a décidé d’interdire la circulation des véhicules commerciaux transportant des voyageurs la nuit.

L’accident de la circulation est survenu samedi vers 3h00 (heure locale) suite à une collision entre un minibus et un camion sur l’axe Oyane-Kango, a annoncé, le ministre gabonais des Transports Ernest MPOUHO EPIGAT.

Il a indiqué qu’une enquête sera diligentée par les services compétents des Ministères en charge de la Justice et de la Défense nationale, afin de connaitre les circonstances de cette tragédie.

Selon un communiqué du gouvernement, l’interdiction de la circulation des véhicules commerciaux transportant des voyageurs la nuit, vise à réduire le nombre d’accidents mortels sur les routes.

Par ailleurs, les chauffeurs des véhicules de transport public qui assurent la liaison entre Libreville et l’intérieur du pays ne sont plus autorisés à effectuer plus d’un voyage par jour, et les officiers de la police judiciaire doivent désormais accorder un intérêt particulier à la conformité des permis de conduire.

Au Gabon, la circulation de nuit des camions de transport de billes de bois est interdite depuis plusieurs années, obligeant les conducteurs de ces poids lourds à passer la nuit dans le premier village traversé après 18 heures. Par le passé, ces gros porteurs étaient impliqués dans la majorité des accidents mortels de la circulation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.