La Libye aura bientôt une armée « unifiée »

Martin-Kobler2Sous l’égide de l’organisation des nations unies (ONU), les membres du dialogue politique libyen fondateur du gouvernement d’union nationale (GNA), se sont réunis ce samedi à Tunis, pour discuter notamment de la formation d’une armée «unifiée» dans ce pays miné par les divisions politiques et confronté à la menace de l’Etat Islamique.

« Tous les problèmes de la Libye aujourd’hui sont liés à la situation sécuritaire (…). Et la seule issue, c’est une armée libyenne unifiée sous le commandement du Conseil présidentiel» du GNA, a déclaré à la presse Martin Kobler, l’émissaire spécial de l’ONU pour la Libye.

«La Libye ne peut être unifiée alors qu’elle compte plusieurs armées», a-t-il relevé à l’issue de cette réunion, qui a aussi évoqué les questions humanitaires.

En Libye, le gouvernement d’union nationale rencontre des difficultés à asseoir son contrôle sur tout le pays. Issu d’un accord parrainé par l’ONU, signé entre les protagonistes de la crise libyenne en décembre 2015 au Maroc, ce gouvernement fait face à l’opposition d’une autorité politique rivale basée dans l’Est.

Les forces loyales à cette autorité rivale sont dirigées par le controversé général Khalifa Haftar, que Martin Kobler entend rencontrer, malgré plusieurs tentatives infructueuses.

Les discussions, notamment autour de l’armée mais et d’une nouvelle Constitution, devraient se poursuivre ce dimanche à Tunis.

Selon Kobler, le Conseil présidentiel devrait tenir ces lundi et mardi des réunions à Tunis, avec «les parties sécuritaires influentes» en Libye, dont il n’a pas dvoilé l’identité, pour débattre du projet de formation d’une armée unifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.