RDC : Discussion à Bruxelles entre l’opposition et le comité international de soutien au dialogue

bruxelles-discutionLe groupe de soutien international à la facilitation du dialogue en République Démocratique du Congo (RDC) a rencontré ce dimanche à Bruxelles, plusieurs dirigeants de l’opposition congolaise conduits par Etienne Tshisekedi, leader de l’UDPS du «Rassemblement», une nouvelle plateforme de l’opposition créée dans la capitale belge à l’issue d’un conclave des opposants le mois dernier.

Au menu de cette rencontre, les conditions dans lesquelles doit être lancé le dialogue national voulu par le président de la RDC, Joseph Kabila pour sortir le pays de l’impasse politique liée à l’organisation des présidentielles devant se tenir avant la fin de cette année.

Selon un communiqué conjoint signé ce dimanche 10 juillet à Bruxelles, les représentants de l’opposition et le groupe de soutien à la facilitation du dialogue, ont réitéré leur «attachement à la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies et au respect de la constitution dans la recherche d’une solution».

Le porte-parole de la plateforme Dynamique de l’opposition, Martin Fayulu a évoqué dans un message sur Twitter des «échanges fructueux» entre la délégation du Rassemblement et celle du groupe de soutien international conduite par le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine, Smail Chergui.

Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine, Smail Chergui, etait accompagné de l’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, SaidDjinnit, et le directeur général pour l’Afrique de l’Union européenne, Koen Vervaeke.

L’opposition et le groupe de soutien à la facilitation ont convenu, selon le communiqué, de la nécessité du démarrage du dialogue dans les meilleurs délais dès la fin de ce mois juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.