Gabon : le plus grand des gisements de pétrole jamais découvert dans la zone Cémac

Situé dans la zone ouest de l’Afrique centrale, le Gabon est un des rares pays qui, jouissant d’une stabilité politique, est arrivé à se hisser à un rang d’honneur au sein de la sous région grâce à ses ressources de marques que sont le bois, la canne à sucre, le manganèse  et le pétrole qui  aujourd’hui est estimé à près de trente réserves. Bénéficiant  également d’une position géopolitique stratégique, le pays tente bien que mal à multiplier ses partenaires à travers le monde dans divers domaines de l’économie, tel est le cas du pétrole.

Tandis que l’on assiste à une décadence des prix de production de pétrole, la revue statistique british petroleum dans sa toute dernière édition, nous informe de ce que les réserves en pétrole dans le pays avoisinent  les 3,7 milliards de barils pour une durée de vie estimée à quarante-quatre ans.

L’horizon de l’économie gabonaise n’est cependant pas incertain comme le pensait nombre de Gabonais. A se fier à l’information publiée par le « BP Statistical review of energy2010 » de la  British peutroleum, il s’agirait d’estimations faites avec un niveau très pointu d’exactitude.

Les trente réserves de pétrole présentes au Gabon sont les plus importantes de la sous région après celui de la RDC estimées à 1,9 milliards de barils suivi de celui de la Guinée équatorial et du Cameroun estimées respectivement à 1,7 milliards et 0,2 milliards de barils.

Malgré la présence de nouveaux concourants comme le Ghana, le Gabon  réussit à garder  le rang de 7ème au niveau de  réserves  en Afrique après bien évidemment la Libye qui produit 44,3  milliards de barils, suivie du Nigéria avec 37,2 milliards de barils, de l’Angola(13,3), de l’Algérie(12,2), du soudan(6.7) de l’Egypte(4,4) et du Gabon(3,7) .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.