Arrestation au Mali du numéro 2 des auteurs de l’attentat de Bassam

services-secrets-maliLe numéro 2 du groupe qui a planifié et exécuté l’attaque terroriste qui a coûté la vie à 19 personnes le 13 mars dernier, dans la station balnéaire ivoirienne de Grand Bassam, le malien Alou Doumbia a été arrêté dans la nuit de samedi nuit à Bamako, par les limiers des forces spéciales des services de renseignements maliens, a-t-on appris dimanche de sources sécuritaires maliennes.

Considéré comme l’un des cerveaux de l’attaque terroriste de Grand Bassam en Côte d’Ivoire, Doumbia était activement recherché au Mali, à l’instar de Kounta Dallah, le principal suspect qui est encore en cavale.

L’arrestation d’Alou Doumbia a nécessité «d’importants moyens», précisent les mêmes sources qui se sont félicitées de «la bonne coopération» entre les services de sécurité maliens et ivoiriens pour «faire avancer l’enquête».

Alou Doumbia, un Malien âgé de 32 ans, a notamment convoyé en voiture du Mali en Côte d’Ivoire, les membres du commando qui ont mené l’attaque, après avoir transformé l’un des deux réservoirs d’un véhicule 4×4, en cache d’armes et de munitions ayant servi à l’attaque de Grand Bassam, selon un responsable de la sécurité.

Le 27 mars, deux autres Maliens ayant « activement participé » à cet attentat, avaient été arrêtés à Gossi et Gounda, deux localités situées dans le du nord du Mali. Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) avait revendiqué l’attaque perpétrée en réponse à l’opération anti-djihadiste au Sahel menée par la France et ses alliés.

La Côte d’Ivoire a aussi été visée par AQMI, pour avoir livré quatre de ses combattants aux autorités maliennes, avait affirmé l’organisation terroriste dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.