Egypte: le procès de l’ex-président Hosni Moubarak reporté au 7 avril

mouubarakLa Cour de cassation de l’Egypte a reporté jeudi, au 7 avril prochain, le procès de l’ancien président Hosni Moubarak, de son ministre de l’intérieur Habib al-Adly et de six autres responsables de la sécurité.

L’ex-président et ses collaborateurs sont accusés d’avoir ordonné ou exécuté l’assassinat de manifestants pendant le soulèvement de 2011.

La salle d’audience du procès sera délocalisée à l’Ecole de police située à la périphérie orientale du Caire, la capitale Égyptienne. Ce sera la première fois que la Cour de cassation jugera une affaire hors de sa salle d’audience de la Haute Cour de justice, située au centre de la capitale.

Le tribunal a déclaré avoir reçu une requête de l’hôpital militaire de Maadi, où Moubarak a passé une grande partie de son incarcération, en vue de la délocalisation du nouveau procès à l’Ecole de police, au lieu du tribunal en centre-ville du Caire.

Dans sa requête, l’hôpital militaire a fait valoir que la salle d’audience de l’école de police rendrait plus facile le déplacement de l’ancien président par hélicoptère, étant donné qu’il marche avec difficulté, suite à une fracture de la cuisse qui a nécessité une intervention chirurgicale en 2015.

Moubarak, dont le procès a commencé depuis août 2011, a été acquitté des accusations en novembre 2014, ainsi que son ministre de l’intérieur Habib al-Adly et six adjoints du ministère.

Mais les procureurs ont fait appel de son acquittement en juin dernier, et la cour de cassation a déclaré recevable l’appel des procureurs. Le tribunal est en cours d’exécution de la phase finale des audiences sur l’affaire.

La séance du jeudi intervient trois jours avant le cinquième anniversaire du soulèvement qui a mis fin au régime de Moubarak le 25 janvier. Selon les estimations plus de 800 personnes ont trouvé la mort au cours des affrontements avec les forces de sécurité durant ce soulèvement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.