Libye : Le gouvernement d’union nationale enfin formé

kobllerLe gouvernement libyen d’union nationale a été mis en place mardi, comme le prévoyait l’accord de paix parrainé par l’ONU et signé en décembre au Maroc par des membres des deux Parlements libyens rivaux, mais attendait d’être ratifié par les deux chambres législatives.

Le gouvernement d’union, sera dirigé par l’homme d’affaires Fayezel-Sarraj, et est composé de 32 ministres dont une femme, a annoncé le Conseil présidentiel du nouveau gouvernement sur les réseaux sociaux.

C’est ce Conseil présidentiel, présidé par Sarraj et créé après la signature de l’accord parrainé par l’ONU, qui a procédé à la nomination des ministres, une nomination qui aurait dû intervenir dimanche dernier, mais elle avait été repoussée de 48 heures.

Martin Kobler a exhorté la Chambre des représentants, le Parlement reconnu par la communauté internationale et qui siège à Tobrouk dans l’est du pays, à « se réunir rapidement pour approuver » le gouvernement d’union nationale.

Federica Mogherini, la chef de la diplomatie européenne s’est félicitée de la formation du nouveau gouvernement libyen, a appelé le parlement de Tobrouk a l’approuver.

Pour que ce gouvernement d’union devienne opérationnel, il doit d’abord être approuvé par une majorité des deux tiers au sein du Parlement reconnu sous deux semaines et deux jours.

La Libye est plongée dans le chaos et livrée à des groupes armés depuis la chute en 2011 de Mouammar Kadhafi. Deux autorités s’y disputent le pouvoir depuis 18 mois.

Face à la présence de plus en plus renforcée du groupe État islamique dans le pays largement déstabilisé, les pays occidentaux ont pressé les factions rivales à former un gouvernement d’union nationale, sous l’égide de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.