Cote d’ivoire : Le Premier ministre Duncan reconduit dans ses fonctions

Daniel-KablanLe Premier ministre, ivoirien Daniel Kablan Duncan, qui avait présenté sa démission ainsi que celle de son gouvernement ce mercredi matin, a été reconduit dans ses fonctions dans l’après-midi, par le président Alassane Ouattara.

Daniel Kablan Duncan a été chargé par le chef de l’état ivoirien de lui proposer« dans les meilleurs délais, un nouveau gouvernement », a annoncé le secrétaire général de la présidence, Amadou Gon Coulibaly.

Ce mercredi, Alassane Ouatara a estimé la mise en place d’un nouveau gouvernement dans les tout prochains jours, avait comme objectif « une plus grande cohésion pour plus d’efficacité dans l’action gouvernementale ».

Le remaniement gouvernemental avait été annoncé depuis plusieurs semaines en Côte d’Ivoire, précisément aux lendemains de la prestation de serment du président réélu fin octobre, pour un nouveau mandat de 5 ans.

Economiste ayant travaillé comme Ouattara à la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Kablan Duncan, 73 ans, est un cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ex-chef de l’Etat, Henri Konan Bédié dont il a été le premier ministre. Le PDCI est le principal allié du président Ouatara qui souhaite « rajeunir » l’équipe gouvernementale et y faire rentrer plus de femmes.

Le dernier gouvernement ivoirien avait en son sein des membres qui totalise au moins une décennie de présence au sommet de l’Etat. Plusieurs d’entre eux ont servi dans le dernier gouvernement de Laurent Gbagbo avant les élections présidentielles de 2010.

La nouvelle équipe gouvernementale devra s’atteler à la construction d’une « Côte d’Ivoire nouvelle », selon l’expression du président Ouattara qui a réitéré ses promesses de renforcer le processus de réconciliation, de mieux redistribuer les richesses, de lutter contre le chômage des jeunes et de rédiger une nouvelle Constitution qui devra être approuvée par voie référendaire, lors de son message de nouvel an.

Kablan Duncan avait succédé en novembre 2012 à Jeannot Kouadio Ahoussou, autre membre du PDCI, écarté de son poste, à la surprise générale, officiellement en raison de dissensions au sein de la majorité parlementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.