Congo-référendum constitutionnel : le « Oui » l’emporte à plus de 90 %

oui-congo-referendumLe « Oui » a été plébiscité avec 92,28% pour un taux de participation de 72%, lors du référendum constitutionnel organisé dimanche au Congo, selon les résultats du scrutin publiés ce mardi par le gouvernement.

Deux jours après la tenue du référendum, les résultats ont été rendu publics tôt ce mardi par le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou sur les ondes de la radio et la télévision nationale.

Selon lui, 7,73% des votants ont dit « Non » au projet de modification de la constitution.

« C’est une victoire du peuple congolais, car le référendum que certains prédisaient n’avoir jamais lieu, a eu lieu. Il s’est déroulé dans la sérénité et dans la paix. Le peuple congolais a fait preuve de maturité et de civisme, ce qui fait de la date du 25 octobre, une date à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire politique, constitutionnelle et juridique de notre pays », a déclaré la veille, le porte-parole du gouvernement et ministre des médias, Thierry Lézin Moungalla.

En revanche, l’opposition radicale qui avait appelé au boycott du référendum a qualifié de « tricherie » les résultats officiels, parlant d’un taux de participation jugé très faible (10%) sur l’ensemble du territoire national. Par contre, l’opposition modérée dite « républicaine », elle appelé les congolais à voter en faveur du « oui ».

Le projet de nouvelle constitution qui vient donc d’être plébiscité entrera en vigueur, selon le ministre de l’intérieur, dès sa promulgation par le président de la République, Denis Sassou Nguesso.

La nouvelle constitution fait sauter deux verrous, notamment la limite d’âge et celle du nombre de mandat, qui empêchaient une nouvelle candidature du président Sassou Nguesso. Elle fait passer le nombre de mandat présidentiel de une à deux fois renouvelable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.