Bénin : Le gouvernement veut restaurer les stocks halieutiques

rufin_nansounon-2Le gouvernement béninois a décidé de repeupler avant le 30 novembre prochain, les lacs et cours d’eau du Bénin, avec un effectif d’un million d’alevins, a annoncé le ministre béninois de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Rufin Nansounou.

« A travers cette initiative, l’exécutif béninois veut restaurer progressivement les stocks halieutiques à des niveaux permettant de rétablir progressivement la faune et maintenir les populations des stocks halieutiques au-dessus des niveaux de biomasse qui permettent d’obtenir un rendement maximum durable et une production maximale équilibrée », a-t-il confié.

Pour le ministre Namsounou, cette action du gouvernement consistera à déverser chaque année, 10 millions d’alevins dans les différents lacs, fleuves et cours d’eau, afin de booster la production halieutique.

« L’impact attendu est l’augmentation de la production halieutique de plus de 10.000 tonnes de poissons par an, le développement socioéconomique des différentes régions du pays , la disponibilité de poisson de haute valeur marchande dans les différentes localités du pays et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations béninoises », a-t-il souligné.

Au Bénin, explique-t-il, le sous-secteur des pêches et de l’aquaculture, qui fournit plus de 30% de la consommation nationale de protéines animales, représente un enjeu important pour le gouvernement béninois.

Cependant, a-t-il déploré, depuis les années 1990, une baisse constante du pouvoir d’achat des ménages de pêcheurs s’observe en raison de la forte surexploitation des plans et cours d’eau.

Au lieu de 12 à 13 pêcheurs par km2 recommandé, aujourd’hui la moyenne dans le pays est de 116 pêcheurs par km2, d’où la destruction à grande échelle des stocks halieutiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.