Djibouti : Un e-campus innove l’enseignement supérieur

e-campus-univ-djibouti«Djibouti n’a rien à envier aux autres pays du monde, le savoir est là et les compétences aussi », c’est sur ces mots que le rideau est retombé sur les deux journées de discussions ayant réuni un panel d’universitaires et d’experts du groupe Oracle à Djibouti ville.

Des ministres et des recteurs d’universités issus du Tchad, du Mali, du Pountland, du Somaliland, du Niger, du Congo Brazzaville, du Burkina Faso, du Togo, de la Mauritanie et de la Gambie ont, durant ces deux jours, discuté des ambitions technologiques de la RDC.

En effet, avec l’adoption de la plateforme numérique E-Campus, l’Université de Djibouti est devenue la première université africaine francophone à utiliser ce logiciel dernier cri.

Organisé par le groupe Méga, ce sommet a été l’occasion pour les différentes parties prenantes de discuter de cet outil technologique que représente le système E Campus.

Le Dr Nabil Mohamed Ahmed, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, a affirmé que ce système consacrait les meilleures pratiques mondiales dans la prestation et la gestion de l’enseignement supérieur.

« Ceci est la plate-forme idéale sur laquelle bâtir notre investissement continu dans la jeunesse de cette région, pour qui l’éducation de classe mondiale est essentielle. » Il a ajouté que la technologie moderne était une exigence clé pour promouvoir l’éducation à Djibouti.

Le ministre de l’enseignement supérieur a par ailleurs tenu à rappeler à son auditoire que les prouesses technologiques de l’UD résultaient de la volonté politique du chef de l’état de donner aux jeunes djiboutiens les moyens nécessaires pour poursuivre de manière efficace leur cursus universitaire.

Le président de l’université, Dr Djama Mohamed Hassan, a précisé pour sa part que cette plateforme constituait un système universitaire complet délivrant l’enseignement, la recherche et la gestion administrative en ligne avec les pratiques modernes internationales: «L’Université n’aurait pas eu les compétences pour mettre en œuvre ces processus manuellement, mais le système E Campus a déjà les meilleures pratiques intégrées dans les flux de travail .Les élèves, le personnel enseignant et l’administration peuvent avoir un engagement sans faille , virtuel ou physique, leur permettant ainsi de répondre aux besoins des étudiants et universitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.