Sénégal : Bras de fer entre la Senelec et Itoc

La seconde moitié de l’année 2010 fut marqué par de nombreuses coupures d’électricité sur toute l’étendue du territoire Sénégalais qui ne cesse de s’empirer à mesure que le temps passe ; la cause serait la qualité du fuel utilisé par la Société nationale d’électricité (Senelec) qui décida de porter plainte tout en réclamant une enquête judicaire contre son principal fournisseur à savoir la société Itoc. En effet, le temps d’une expertise exigée par la Senelec,  Itoc a vu immobilisée sa cargaison de plus de 30 000 tonnes de fuel dès son arrivée au port de Dakar au mois de janvier.
Le 15 février dernier, les résultats de l’expertise tant attendue par la Senelec, Itoc ainsi que d’autres structures concernées par l’affaire sont publiés et attestent de la bonne qualité du fuel d’Itoc. Dès lors surgit un revers de situation car Itoc,  attaquer au départ, se trouve en position de force.
C’est ainsi que la direction de Itoc par la voix de M. Baba Diao le Pdg, fait grimpé de 2 milliards de francs CFA le prix de la cargaison initialement fixé à 10 milliards. Cela justifié selon lui par l’augmentation du cours du baril de pétrole depuis le stationnement de la cargaison jusqu’à maintenant, passant de 96 dollars en janvier à 105 dollars aujourd’hui. De plus, il conviendrait d’ajouter les frais d’immobilisation du combustible à Dakar estimés à 50 mille dollars par jour.
En outre, le Pdg de Itoc n’entend plus faire de crédit après tout ce que sa société a subit ces derniers temps, obligeant ainsi tous les acheteurs à y mettre le prix.
Situation difficile pour la Société nationale d’électricité quand on sait qu’elle a des arriérés de plus de 2 milliards de francs CFA, dus à des livraisons antérieures non encore soldées ; Pendant ce temps le peuple Sénégalais vis dans l’obscurité liée aux délestages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.