Burundi : De violentes manifestations contre une nouvelle candidature de Nkurunziza

L’annonce de candidature du président Burundais, Pierre Nkurunziza à un troisième mandat, a déclenché de violents heurts à Bujumbura, entre petits groupes de manifestants et des policiers.

photo

Malgré l’interdiction de toute manifestation ordonnée par le pouvoir en place, les manifestants ont tenu a exprimé leur opposition au mandat du président sortant, jugé anticonstitutionnelle par l’opposition.

Plusieurs manifestants ont été arrêtés par les forces de l’ordre. Des sources parlent de deux policiers blessés. Un des manifestants a été tué par balles. La foule a été dispersée à coup de semonce. Les manifestants venus des différents quartiers de la capitale, ont été repoussés, alors qu’ils tentaient de rejoindre le centre ville.

La police anti-émeute a dû recourir aux camions à canons à eau pour disperser les manifestants, racontent des témoins. Les lignes des radios privées ont été coupées. La police, a assiégé la radio RPA, dite proche de l’opposition. Les responsables de la radio ont été sommés de suspendre les reportages en directs sur la manifestation, apprend-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.