Présidentielles en Ouganda : Museveni, vainqueur officiel

Le président sortant ougandais, Yoweri Museveni, 66 ans, a été réélu pour un nouveau mandat de 5 ans selon les résultats officiels des élections du vendredi annoncés dimanche dans l’après-midi par la Commission Electorale. Avec 68,38 % des suffrages (5 428 369 voix), il devance très largement son adversaire le plus redoutable et ex-médecin personnel, Kizza Besigye, 54 ans, crédité de 26,01 % (2.064.953 voix), pour un taux de participation de 59,29 %. Avant même l’annonce des résultats finaux, M. Besigye avait déclaré qu’il rejetait  « catégoriquement » le verdict des urnes, tendant alors en sa défaveur. Néanmoins, il ne compte pas confier la délibération de ce conflit à la Cour Suprême, mais plutôt « consulter les partis politiques, les responsables religieux, la société civile et le public pour déterminer comment mettre fin au gouvernement illégitime qui pourrait être installé ».
En tout cas, bien que le scrutin se soit déroulé dans le calme, les missions d’observation du Commonwealth et de l’Union Européenne ont noté d’importantes lacunes dans son organisation, notamment « de nombreux retards dans la livraison du matériel électoral, l’ouverture tardive de nombreux bureaux de vote ou l’application inégale des procédures de vote par les assesseurs », selon les propos de Billie Miller, responsable du groupe des observateurs du Commonwealth. En plus, ce dernier estime que les élections étaient inégales, vu  « l’ampleur des moyens déployés par le NRM (parti au pouvoir) ». A considérer tout cela, on se pose la question de la vraie valeur des élections en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.