L’AFD finance des projets de raccordements électriques au Burkina Faso

L’AFD (Agence Française de Développement) a mis une subvention de plus de 43 millions de dollars US à la disposition de la SONABEL (Société Nationale Burkinabé d’Electricité).
Cette enveloppe de 43 millions de dollars est la plus importante jamais accordée jusqu’ici par l’AFD à la SONABEL. Elle servira au financement du projet de raccordement de centres secondaires au réseau électrique principal. Les centres secondaires sont les centres qui ne sont pas directement reliés au réseau principal de la nationale d’électricité. La SONABEL estime que ce projet de raccordement permettrait de faire des bénéfices sur le coût de production et faciliterait également l’accès des populations à l’énergie.
En réduisant les charges d’exploitation par la suppression des centrales thermiques isolées, il permettra d’améliorer la situation financière de la société et d’accroître le taux d’électrification national par la connexion de nouvelles localités au réseau électrique intégré.
Ce sont au total plus de 35 millions de dollars US de financement qui seront consacrés au raccordement des centres secondaires qui constitue la principale composante du projet. L’autre composante concerne les énergies renouvelables avec le renforcement des capacités de production de la SONABEL par la construction de deux centrales solaires photovoltaïques à Kaya et à Ouagadougou.
Malgré les efforts de la SONABEL pour favoriser de nouveaux investissements, la production burkinabé a de la peine à s’ajuster à la dynamique de la demande avec une capacité de production de 250 MW transportés à travers 1650 kilomètres de lignes. A l’horizon 2015, les autorités burkinabé veulent augmenter le taux d’électrification de 40% actuellement à 60%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.