Afrique du Sud :Vers l’acquisition d’un vaste projet électrique

reseaux_electriques_rsaLa semaine dernière, la présidence de l’Afrique du Sud a annoncé un appel d’offres imminent en vue de l’acquisition de la technologie nécessaire pour produire 9 600 MW d’énergie électrique. Un pas de plus posé par la nation arc-en-ciel dans le nucléaire.

Vraisemblablement, l’Afrique du Sud est décidée à réaliser son projet dans le nucléaire. D’ailleurs, son gouvernement s’est dit ouvertement « déterminé à mettre en place un programme nucléaire afin de garantir la sécurité énergétique du pays ». Pour ce faire, la RSA a d’ores et déjà conclu plusieurs accords de coopération internationale dans l’objectif d’entrer en possession de huit réacteurs. Pretoria a signé avec Moscou, Paris, Séoul et Washington des contrats pour l’achat des équipements de ces engins. A présent, l’Exécutif sud-africain est sur le point de lancer un appel d’offres international et examine déjà les modalités d’approvisionnement.

Il faut dire que ce projet est sujet à débat au niveau interne, bien que le gouvernement s’évertue à montrer toutes ses retombées économiques avantageuses dont des milliers d’emplois à pourvoir et l’installation d’une industrie durable. A cela s’opposent les arguments des détracteurs, qui trouvent le coût de ce projet excessif pour l’économie sud-africaine, dont la facture est estimée à plusieurs dizaines de milliards d’euros.

De son côté, l’ONG environnementale Earth of Life déplore le manque de transparence caractérisant cette initiative d’acquisition. En effet, le Parlement n’a pas encore été informé du contenu détaillé de ce projet. Ce qui ne semble pas empêcher ce dernier d’avancer. Par ailleurs, avant que l’électricité promise par ce projet ne soit produite, l’Afrique du Sud continuera à être confrontée à une crise énergétique. Raison pour laquelle les défenseurs de l’environnement proposent de doter simplement chaque ménage de panneaux solaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.