Energie : Le Kenya et l’Ethiopie au secours du Rwanda

S’étant embarqué dans un train de croissance, le Rwanda qui dispose d’une capacité énergétique de 110 MW vient de conclure un accord avec ses voisins éthiopien et kenyan, pour la fourniture dès l’année 2015, de respectivement 400 MW et 30 MW d’énergie.

nyabarongo-power-houseLa demande en énergie s’est quintuplée ces dernières années au Rwanda. Il faut dire que les 110 MW dont dispose ce pays sont aujourd’hui très insuffisants. Pour développer son  économie nationale, Kigali doit désormais mobiliser 563 MW d’énergie. Ce besoin ne pouvant trouver satisfaction au niveau national, il est devenu indispensable de se tourner vers d’autres pays voisins.
Pour ces raisons, le Rwanda a procédé lundi à la signature d’un accord de livraison avec les gouvernements éthiopien et kenyan. Jean Bosco Mugiraneza, PDG de Rwanda Energy Group et signataire de cet accord pour la partie rwandaise, au cours de la conférence de presse  de lundi a apporté toute la lumière : « Nous avons signé des contrats et modernisons actuellement nos lignes électriques pour qu’elles soient prêtes à accueillir les 30 MW supplémentaires du Kenya et les 400 MW que nous attendons de l’Ethiopie », a-t-il déclaré.

Concernant la date du début de la livraison, rien n’a été dit. Toutefois d’après le PDG de Rwanda Energy Group,  tout peut commencer en début 2015. Il a même annoncé que le projet électrique de Nyabarongo dans l’ouest du Rwanda sera lancé la semaine prochaine. A la fin des travaux de ce nouveau site, ce pays pourrait augmenter sa propre production d’énergie de 28 MW. Au demeurant, les besoins en termes d’énergie pouvant frôler la barre de 600 MW à l’horizon 2017. Kigali fait de son mieux aujourd’hui pour répondre aux exigences futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.