Angola : Retour au pays après un long exil en RDC

Douze ans après la fin de la guerre civile, l’Angola s’apprête à accueillir une nouvelle vague de ses fils et filles de retour d’un long exil en République Démocratique du Congo. Ils seraient aujourd’hui plus de 30 000 à vouloir quitter la RDC qui leur a servi de refuge durant une quarantaine d’années. Aujourd’hui que la paix et la prospérité règnent de nouveau sur Luanda, ces derniers rescapés quittent la RDC pour un retour à la patrie.

retour-angolais-du-rdcL’opération a été organisée par le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (UNHCR), les autorités congolaises et le gouvernement angolais. Mardi dernier, 500 Angolais ont quitté la gare ferroviaire de Kinshasa en direction de Luanda. Les autres 29 500 pourraient les rejoindre dans les semaines à venir.

Rappelons que plus de 76 000 Angolais ont rejoint la terre natale depuis l’année 2003. Au moment de quitter le Congo, Clara Maria, une infirmière angolaise en exil depuis quarante ans a déclaré : « J’ai toujours eu la nostalgie de mon pays. Je ne partirai plus en exil. Plus jamais ! ».

Lors de leur départ, les yeux fixés sur la terre natale, ces ex-exilés préfèrent aujourd’hui s’arracher aux chagrins de l’exil, abandonnant leurs biens pour le bonheur de revoir le pays de l’enfance. C’est le cas d’Elie et de sa famille qui n’auraient pris que le minimum de leurs bagages sans regret. Pour les adultes qui sont revenus au pays, ce retour semble les libérer des affres de l’ennui, mais pour les enfants nés au Congo, il leur semble plus pénible.

En douze ans l’Angola s’est reconstruit complètement, au point qu’aujourd’hui la capitale Luanda est devenue un exemple de stabilité par rapport à d’autres pays d’Afrique. Il était temps pour ces derniers refugiés de rejoindre la patrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.