Guinée : Financement de la BM pour redresser le secteur de l’énergie.

bm-guiUn accord paraphé jeudi 3 juillet dernier entre la Guinée et la Banque Mondiale (BM) vient redonner un nouveau souffle au secteur de l’énergie.
D’une valeur globale de cinquante millions de dollars, ce financement permet à la société nationale en charge du domaine (EDG) d’améliorer, d’une part, son réseau technique vétuste et, d’autre part, de se relever de sa situation financière chaotique afin de mieux jouer son rôle dans le pays.
Créée en décembre 2001, la société Electrique de Guinée (EDG) est chargée de la gestion du patrimoine et de tous les droits et obligations qui découlent de l’exploitation , de l’entretien , de la réhabilitation ,du renouvellement et du développement des ouvrages et équipements de production, transport et distribution de l’énergie électrique sur le territoire guinéen. Toutefois, faute d’investissements, cette entreprise s’est trouvée de moins en moins en mesure de répondre aux besoins de la population guinéenne car, comme le souligne une source officielle, le calvaire des délestages est le quotidien du peuple.
Comme corollaire, la tension sociale est de plus en plus croissante et constitue une entrave à la stabilité, voire même au développement du pays. En effet, la productivité et la compétitivité de la Guinée sont intimement liées à la fiabilité de l’alimentation électrique , indispensable à la mise en œuvre d’une bonne politique visant à attirer les investisseurs et à offrir des opportunités de travail aux  nombreux diplômés en chômage .
La Banque Mondiale vole à la rescousse de la Guinée, qui connaît actuellement peu de développement à cause de l’insuffisance ou de la mauvaise gestion des ressources énergétiques, principalement l’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.