Crise ivoirienne : L’Union Africaine met en place un panel

A l’issue de 16è Sommet de l’Union Africaine clôturé ce lundi 31 janvier, un panel de cinq chefs d’Etat a été désigné pour essayer de sortir la Côte d’Ivoire de sa longue crise postélectorale.
La mission,  qui doit présenter d’ici la fin du mois de février des décisions contraignantes pour les deux rivaux ivoiriens, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, est constituée de Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie, Idriss Deby du Tchad, Jakaya Kikwete de la Tanzanie, Jacob Zuma de l’Afrique du Sud et, enfin, Blaise Compaoré du Burkina-Faso. Un comité concocté dans un souci d’équilibre tant les deux derniers hommes politiques sont respectivement réputés proches de Gbagbo et de Ouattara tandis que les trois premiers sont plutôt neutres.
Mais, l’Union Africaine se veut claire. Ces chefs d’Etat devront proposer une solution cadrant avec le départ de Laurent Gbagbo du pouvoir et pas autre chose. Pour ce faire, à daté de la fin du sommet de l’Union africaine, le panel devra, en trois jours, déléguer des experts, lesquels se rendront en Côte d’Ivoire. Les comptes-rendus de ceux-ci feront l’objet de discussions entre les cinq présidents, à l’issue desquelles ils s’entretiendront à Abidjan avec Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara pour leur présenter des voies de sortie de crise.
Vraisemblablement, l’intervention militaire visant à déloger Gbagbo n’est plus d’actualité. C’est donc lui qui semble avantagé, gagnant un mois de plus, par ce nouvel épisode de la crise. D’ailleurs, son camp s’en est réjoui. Par conte, du côté de l’Hôtel du Golf, c’était le silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.