Cameroun : Nécessité de solutions pour les réfugiés centrafricains.

onu-car-camerounAprès un bref séjour au Cameroun, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Afrique Centrale a appelé la Communauté internationale à débloquer des fonds d’une dizaine de millions de dollars, en vue d’une assistance humanitaire aux populations centrafricaines actuellement réfugiées dans ce pays. Une assistance dont ont besoin de nombreuses personnes déplacées de la Centrafrique vers le Cameroun pour répondre aux problèmes humanitaires auxquels elles font face.
Pour rappel, depuis le déclenchement de la crise centrafricaine en mars 2013, les populations, opprimées et pillées, ont pris la direction des pays voisins pour y trouver refuge et paix. En effet, les violences intercommunautaires, nées de la rébellion, ont fait de nombreuses victimes qui se retrouvent sans besoins matériels.
Le Cameroun qui a accueilli quarante-deux mille refugiés, souligne la nécessité de redoubler d’efforts pour assurer non seulement leur sécurité, mais également d’améliorer les conditions de l’environnement dans lequel ils sont regroupés.
En raison des possibles retombées de la crise centrafricaine sur la santé sociopolitique et économique de ses voisins, une coopération est de mise entre les différents Etats de la région pour surveiller et sécuriser les frontières afin de lutter efficacement contre les trafics d’armes et de ressources humaines.
Pour l’heure, en attendant une réponse favorable de la Communauté internationale, les autorités camerounaises, appuyées dans leur action par l’ONU, coordonnent sur place des programmes pour offrir des soins et des aliments aux Centrafricains ayant  fui leur pays.
Ainsi, la conjugaison des efforts nationaux et internationaux constitue un handicap contre les atteintes à la sureté et à la sécurité des populations centrafricaines réfugiées au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.