Cameroun : Des idées pour la promotion du café.

FesticoffeeAprès la décente aux enfers de la production du café, le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC) met en place de nouvelles stratégies pour faire la promotion de la filière : Festicoffee.
Sous les auspices du CICC s’organisera les 29,30 et 31 mai prochain la deuxième édition du Festival international du café camerounais (Festicoffee). Le but étant de promouvoir les activités de la filière café au Cameroun et arrimer cette dernière aux opérateurs internationaux.
Au programme des activités, il y aura une foire-exposition, un colloque de chercheurs sur le café robusta, un forum sur la production et une distribution de prix aux opérateurs de la filière en vue de les encourager dans leur ouvrage.
Outre le programme mis en place sur le plan national, des séances de dégustation seront simultanément organisées dans six capitales africaines reparties entre l’Afrique Occidentale et Centrale (Libreville).
Les promoteurs de ce Festival ont pour ambition de faire tomber les préjugés qui entourent le café et de sensibiliser, par la même occasion, le public sur l’importance de sa consommation. Selon une source locale, il a un impact positif sur la santé.
Même si la filière café n’est pour le moment pas au meilleur de ses formes, les initiatives prises par le CICC et les aides apportées par certains de ses partenaires comme l’Union européenne augurent d’un bon avenir pour le café au Cameroun.
La contre-performance relevée en matière de production du café (chute de 56% en 2013) ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir, eu égard aux efforts déployés par les opérateurs de la filière en vue de la promotion du café à la fois sur le plan national et international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.