Côte d’Ivoire : Production cacaoyère, entre hausse et déficit

Cote-d-Ivoire-Production-cacaoyereLes autorités de tutelle ont constaté une hausse de la production cacaoyère par le biais des quantités de ce produit livrées dans les différents ports de Côte d’Ivoire. Mais, cela ne semble pas annihiler  de risque de pénurie ou de déficit.
Entre le 2 octobre 2013 et le 5 janvier 2014 , les ports ivoiriens ont reçu environ 932 000 tonnes de cacao. Ce qui dégage une augmentation de 28 % par rapport à la même période précédente. En effet, lors de la campagne 2012 – 2013, seulement 721 000 tonnes avaient été livrées dans les ports ivoiriens durant ces trois mois.
Malgré cette bonne performance, certains observateurs entrevoient des risques de pénurie. Pour cause, selon les statistiques du Conseil ivoirien du Café et du Cacao (CCC), il y avait 107 500 tonnes de cacao en stock disponibles dans les ports d’Abidjan et de San Pedro à la date du 1er octobre dernier, donc le dernier jour de la saison précédente.
Pourtant, un an avant, ces stocks étaient de 185 000 tonnes d’après la même source. Il en ressort donc une baisse de 42 %. Comme si cela ne suffisait pas, il faut également craindre les débuts de saison tonitruants qui  se suivent souvent d’une chute de la production dans les semaines à venir.
A noter que 70 % du cacao ivoirien est récolté entre octobre et janvier. Même si cela est déjà connu, cette situation peut toujours inquiéter les acheteurs. Ainsi, l’Organisation internationale du Cacao (ICCO) s’attend à des conditions climatiques difficiles et à une augmentation de la demande mondiale de chocolat au cours de cette saison. La combinaison de ces facteurs lui fait prédire un déficit cacaoyer de plus de 100 000 tonnes pour la période 2013 – 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.