Publié Le : jeu, Nov 28th, 2019

Le Maroc plaide pour l’unification des positions des pays africains en matière de migration

Le ministre marocain du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Amkraz, a plaidé, ce mercredi à Rabat, pour une position unifiée des pays africains au niveau international dans le domaine des règles générales en matière de migration.

C’était à l’ouverture d’un atelier sous-régional sur le thème «Les données de la migration de travail au Maghreb: État des lieux, amélioration et partage».

Mohamed Amkraz  a souligné que les données et les statistiques sont des «outils indispensables» pour la mise en place de politiques de migration «réelles», fondées sur un suivi scientifique, une analyse objective, et étayées par des faits et des chiffres liés aux problèmes de migration.

Faisant état d’une «insuffisance» de données sur les tendances, les caractéristiques et la complexité de la migration sur le continent africain en général et dans la région du Maghreb en particulier, le ministre a mis l’accent sur la nécessité pour les pays concernés de bénéficier des plates-formes existantes pour consolider la collecte et l’échange d’informations.

Pour sa part, la ministre chargée des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Nezha El Ouafi, a indiqué que l’une des problématiques les plus importantes du monde arabe et du continent africain est l’apparition de nouveaux problèmes liés aux mouvements de main-d’œuvre et aux migrations internes sur le continent africain et entre le continent et le monde arabe dans un cadre géopolitique délicat.

Initié par l’Organisation Internationale du Travail (OIT), en partenariat avec le ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle, cet atelier de trois jours a pour ambition de à fournir un espace approprié pour le partage d’expériences sur l’amélioration des données administratives et statistiques sur les migrations pour le travail dans les pays du Maghreb.

Il vise également à échanger des informations sur les meilleures pratiques en matière de collecte et d’analyse de données, et à ouvrir le débat sur les possibilités d’échange d’informations entre les pays participants, notamment au niveau du Grand Maghreb/Afrique du Nord.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de l’ «Appui à la Migration Équitable pour le Maghreb» (AMEM), un projet de coopération internationale financé par l’Agence italienne pour la coopération au développement.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>