Publié Le : jeu, Déc 20th, 2018

Le Pacte mondial pour les migrations ratifié à une large majorité par l’Onu

L’Assemblée générale de l’ONU a ratifié mercredi à une très forte majorité le Pacte mondial pour les migrations, destiné à renforcer la coopération internationale pour une «migration sûre».

Le texte avait été entériné à Marrakech au Maroc début décembre 2018 par 165 membres des Nations unies.

Non contraignant, le Pacte recense une série de principes et liste différentes options de coopération : échanges d’informations et d’expertises, intégration des migrants. Il prône également l’interdiction des détentions arbitraires, n’autorisant les arrestations qu’en dernier recours.

Le texte, qui porte formellement le nom de « Pacte de Marrakech sur les migrations», nécessitait une ratification à New York comme pour tout texte entériné hors du siège des Nations unies. Lors d’un scrutin, 152 pays ont voté en faveur du Pacte. Douze pays se sont abstenus mercredi et cinq autres ont voté contre: Etats-Unis, Hongrie, République tchèque, Pologne et Israël.

Au cours des derniers mois, le Pacte a déchaîné les passions, notamment en Europe. Une quinzaine de pays (Autriche, Australie, Bulgarie, Chili, Estonie, Hongrie, Italie, République tchèque, République dominicaine, Lettonie, Pologne, Slovaquie, Slovénie et Suisse) avaient ainsi annoncé publiquement leur retrait ou le gel de leur décision.

La Hongrie a une nouvelle fois dénoncé mercredi à l’ONU «une grave erreur» et brandi la menace de nouveaux flux massifs de migrants dans le monde. Par contre, Les Philippines ont appelé à « la raison » plutôt que de laisser prévaloir «la passion».

Le Pacte Mondial sur la migration, fait le choix de la solidarité responsable, avait affirmé le Roi Mohammed VI, lors du sommet de Marrakech, en précisant que l’approche du Maroc, c’est de «tendre avec constance vers un équilibre salutaire entre réalisme et volontarisme; entre intérêts légitimes des Etats et respect des droits humains des migrants».

Il y a environ 258 millions de personnes en mobilité et migrants dans le monde, soit 3,4% de la population mondiale. Plus de 80% des déplacements entre les pays se font de manière légale. Plus de 60.000 migrants clandestins sont morts depuis 2000 lors de leur périple, selon l’ONU.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>