Publié Le : ven, Oct 26th, 2018

Michelle Bachelet demande au Burundi de respecter les institutions de l’ONU

Le Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet a réclamé jeudi au Burundi de respecter les Nations Unies et ses différents organes, en réaction au rejet virulent par l’ambassadeur burundais d’un récent rapport onusien sur les droits humains dans son pays.

«Les menaces de poursuivre en justice les membres de la Commission pour le travail qu’ils ont fait à la demande du Conseil – un organe subsidiaire de l’Assemblée générale – sont inacceptables et doivent être retirées immédiatement», a affirmé dans un communiqué Michelle Bachelet.

Comme Etat-membre des Nations unies, «le Burundi devrait montrer du respect à l’égard de ses institutions et les différentes composantes, lois et mécanismes établis par elles», a insisté Michelle Bachelet.

Mercredi, lors d’une intervention devant une commission de l’Assemblée générale de l’ONU chargée des droits de l’Homme, l’ambassadeur burundais Albert Shingiro avait rejeté un rapport publié début septembre, qui affirme que de graves violations des droits de l’homme, dont des crimes contre l’humanité, se sont poursuivies sans relâche au Burundi en 2017 et en 2018.

La Commission d’enquête n’a jamais été autorisée à se rendre dans le pays.

Shingiro a rejeté un «rapport biaisé, taillé sur mesure et politiquement orienté avec le seul but de déstabiliser (son) pays», en balayant des témoignages à charge sans «aucune crédibilité», selon lui.

Les violences qui ont accompagné la crise burundaise auraient fait au moins 1.200 morts et déplacé plus de 400.000 personnes entre avril 2015 et mai 2017, d’après les estimations de la Cour pénale internationale, qui a ouvert une enquête.

Le président Nkurunziza a annoncé son intention de ne pas se représenter en 2020. Malgré cette annonce, la crise perdure.

Le facilitateur, l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, a convoqué du 24 au 29 octobre, une dernière session du dialogue de sortie de crise au Burundi en vue d’y organiser des élections inclusives en 2020, a annoncé dans un tweet son secrétaire particulier Macocha Tembele.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>