Publié Le : ven, Fév 2nd, 2018

Le président Macron veut redynamiser la francophonie en Tunisie

Le président français Emmanuel Macron a inauguré jeudi en Tunisie, une antenne de l’Alliance française, la première depuis 60 ans, qui marque sa volonté du chef de l’Etat français de redynamiser l’enseignement de la langue de Molière dans ce pays maghrébin.

«Depuis 1948, il n’y avait plus d’Alliance française» en Tunisie, a rappelé  Emmanuel Macron. La décision d’en rouvrir a été prise par «des Tunisiens», qui ont monté et financé les projets, avec l’appui de l’ambassade et de l’Institut français en Tunisie.

«Je souhaite que la francophonie vive davantage en Tunisie », a déclaré le chef de l’Etat français qui s’exprimait devant le Parlement tunisien. L’objectif est de « doubler le nombre d’apprenants en français en deux ans», d’ici au sommet de la francophonie que la Tunisie doit accueillir en 2020.

Après celle inauguré à Ariana, un quartier résidentiel de Tunis à l’occasion de sa visite d’Etat, cinq autres Alliances françaises, des institutions privées dédiées au rayonnement de la langue, doivent ouvrir cette année dans le reste du pays, notamment à Gabès (sud) et Kairouan (centre).

Selon le ministre tunisien de l’Enseignement supérieur, Slim Khalbous, la francophonie est « en recul dans le sud » de la Tunisie, en raison notamment de l’affaiblissement de l’enseignement de la langue. La France va participer à un programme pour améliorer la formation des professeurs de français.

La Tunisie nourrit surtout des attentes économiques pour cette visite qui fait suite à celles déjà effectuées par Macron au Maroc en juin et en Algérie en décembre.

En plus des dizaines de patrons attendus pour le Forum économique Tunisie-France, organisé par la Chambre Tuniso-Française de Commerce et d’Industrie (CTFCI), Emmanuel Macron fera une série d’annonces, notamment sur la reconversion de la dette tunisienne vis-à-vis de la France.

D’autres sujets sont au menu des discussions franco-tunisiennes notamment la sécurité, avec le dossier libyen et le retour des combattants jihadistes tunisiens du front syro-irakien ainsi que la francophonie.

Le président français se rendra également à Dakar où il co-présidera vendredi, aux côtés de son homologue sénégalais Macky Sall, la conférence de « reconstitution des fonds » du Partenariat mondial pour l’Education, un fonds d’aide aux programmes éducatifs des pays moins favorisés, visant particulièrement la scolarisation des jeunes filles.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>