Publié Le : mer, Oct 11th, 2017

Le président malgache appelle au calme dans la «guerre» contre la peste

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a appelé mardi sa population au calme face à l’épidémie de peste, qui s’aggrave avec un nouveau bilan de 48 morts dans le pays.

Pour sa première intervention publique depuis le début de l’épidémie à la fin du mois d’août, le président malgache a invité la population « à garder son calme ». « On est dans une guerre (…) et, aujourd’hui, je crois qu’on a les armes et les munitions pour combattre cette épidémie », a-t-il lancé.

« Dans le passé, on a pu vaincre cette maladie, cette épidémie. Il n’y a pas de raison que cette fois-ci on ne puisse pas la vaincre ensemble », a souligné le chef de l’Etat lors d’une visite de terrain à Antananarivo la capitale du pays.Il s’est cependant insurgé contre « les personnes qui propagent de fausses informations et rumeurs (…) par téléphone, dans les journaux, sur Facebook et réseaux sociaux », assurant « prendre les mesures nécessaires pour sanctionner ces fauteurs de troubles ».

La peste est récurrente sur l’île, où quelques centaines de cas annuels sont recensés. Alors que la saison pesteuse débute généralement en septembre, celle-ci s’est manifesté dès le début du mois d’Aout et s’est propagée jusque dans « les grandes zones urbaines, contrairement aux précédentes épidémies », selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La propagation rapide de la maladie a provoqué un vent de panique parmi la population, notamment dans la capitale, Antananarivo.

A titre de précaution, le gouvernement a interdit jusqu’à nouvel ordre les rassemblements publics dans les rues de la capitale et mis en place des contrôles à l’aéroport de la ville.

es barrages sanitaires ont également été installés depuis mercredi aux portes de la capitale pour informer les usagers des taxis-brousse qui desservent les villes côtières. Les cours ont été suspendus dans plusieurs universités et écoles du pays afin de procéder aux opérations de désinfection.

Selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé, 449 cas de peste ont été confirmés sur le territoire de la Grande île et 48 personnes en sont mortes.

La bactérie de la peste, qui se développe chez les rats, est véhiculée par les puces. Chez l’homme, la forme pulmonaire de la maladie  transmissible par la toux  peut être fatale en seulement 24 à 72 heures. La forme bubonique est elle moins dangereuse.

La plupart des cas recensés à Madagascar sont des cas de peste pulmonaire.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>