Publié Le : lun, Mai 15th, 2017

Jean Ping invite Macron à être «sensible aux attentes du peuple gabonais»

L’opposant gabonais Jean Ping, a profité ce dimanche, de la prise de fonctions du nouveau président français Emmanuel Macron pour tenter d’attirer son attention sur « la grave crise politique que traverse le Gabon », souhaitant que la France soit « sensible aux attentes du peuple gabonais, qui veut que soit respecté son libre choix.

Ping qui continue de se présenter comme « le président élu » du Gabon avait félicité en cette qualité, le nouveau président français, Emmanuel Macron dès son élection.

Dimanche, des femmes de la Coalition de la nouvelle République (CNR) ont symboliquement déposé une bouteille remplie de sable devant l’ambassade de France à Libreville pour attirer l’attention de Macron « sur le risque d’implosion de la société gabonaise ».

Ce geste, issu de la coutume locale, place le récipiendaire de la bouteille de sable « devant ses responsabilités », a expliqué l’un des participants.

Auparavant, lors d’une réunion publique à Libreville, la CNR avait souhaité que la France soit « sensible aux attentes du peuple gabonais, qui veut que soit respecté son libre choix (…). Le peuple gabonais aspire à la fin du pouvoir par la force ».

Jean Ping et ses partisans refusent de participer au dialogue lancé fin mars par le président Ali Bongo, pour tenter de surmonter la crise postélectorale de 2016.

le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault qui recevait en  mars dernier à Paris, le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet, avait souhaité « que le dialogue se tienne entre les principales forces politiques du pays et qu’il débouche sur des réformes structurelles et des échéances bien identifiées ».

Le «patron» du mouvement En marche !, avait promis lors de sa campagne de poursuivre la politique de normalisation des relations de la France avec l’Afrique, déjà engagée par François Hollande.

Sur le  terrorisme, l’Afrique subsaharienne restera un théâtre d’opération de l’armée française en y associant plus l’Union Africaine et le G5 Sahel.

Emmanuel Macron, devenu officiellement dimanche, le plus jeune président de l’histoire de France, a d’ailleurs prévu de rendre visite d’ici la fin de la semaine aux soldats français opérationnels en Afrique. Environ 4.000 soldats français sont déployés notamment dans cinq pays du Sahel.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>