Niger : une centrale thermique pour Salkadamna

Niger une centrale thermique pour SalkadamnaGrâce à un partenariat avec la Chine, le Niger sera doté très prochainement d’une nouvelle centrale thermique et d’une unité de fabrication des briques de charbon. Les deux projets de construction se développeront à Salkadamna dans la région de Tahoua au centre du pays. En fait, c’est de manière assez fortuite que cette initiative est née. En se focalisant sur la localité de Salkadamna, le gouvernement nigérien ne cherchait que comment exploiter ses ressources en charbon. A ce moment, l’installation d’une centrale thermique ne figurait pas dans le programme. Mais, les potentialités minières de la région ont dépassé les attentes des experts chinois, qui ont mené toutes les investigations préalables. En effet, Salkadamna recèle de plus de 30 millions de tonnes de charbon. Ainsi, pour des besoins d’exploitation, la facilité de la fourniture électrique est indispensable. A ce niveau, le gouvernement nigérien a donc décidé d’élargir son projet pour intégrer la construction d’une centrale thermique. Là encore, la Chine s’est montrée un pays ami : c’est l’Exim Bank qui prendra en charge la facture globale de 910 millions de dollars américains  qu’occasionnera ce projet. Son étude de faisabilité étant déjà faite, il ne reste plus qu’aux deux parties de parapher des engagements écrits. Ce projet est une très bonne opportunité pour l’économie nigérienne.

En dehors des revenus que va générer l’exploitation du charbon, la centrale thermique sera aussi très bénéfique. D’abord, parce que ces 200 MW serviront à alimenter non seulement la région de Tahoua mais la capitale Niamey avec. Ce sera possible en connectant cette unité à la dorsale électrique provenant du Nigéria. Mieux encore, le Niger pourrait vendre le surplus d’énergie à ses voisins à l’instar du Bénin, du Burkina-Faso et du Nigéria.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.