Burundi : Augmentation du budget de l’agriculture

Diversifier l’économie nationale, en faisant de l’agriculture un facteur de développement, telle est la nouvelle stratégie de développement que semble adoptée le Burundi. Les autorités burundaises ont donc pratiquement doublé la part consacrée à l’agriculture et l’élevage dans le nouveau budget 2012. En effet la part allouée à l’agriculture et à l’élevage est de 12% contrairement aux 8% l’année 2011. Annoncée à Bujumbura par le deuxième vice-président du Burundi, chargé des questions sociales et économiques, cette information doit réjouir les différents acteurs intervenant dans ces secteurs. Ainsi le vice-président, lors d’une réunion d’échange avec des acteurs socio-économiques et politiques nationaux sur les réalisations du gouvernement en 2011 et les perspectives d’avenir, a fait comprendre que la hausse de la part accordée à l’agriculture et l’élevage s’inscrivait dans le cadre des efforts visant à stimuler ce secteur porteur de croissance. Par ailleurs notons que cette part qui revient à l’agriculture est en perpétuelle augmentation puisqu’elle n’était que de 2% en 2010 dans le budget national. Toutefois 12% du budget national, reste relativement faible pour un pays où l’agriculture occupe quand même plus de 90% de la population active, dont 51% de femmes. En outre la contribution du secteur agricole au produit intérieur brut (PIB) est estimée à plus de 50%.

De même, l’agriculture représente un peu plus de 95% des recettes d’exportation du pays, et constitue ainsi un des piliers essentiels de l’économie burundaise qui mérite plus d’attention. Le développement de l’agriculture est un pari à prendre, car l’enjeu est énorme…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.