Air Zimbabwe sous les coups de la privatisation

Air Zimbabwe, l’agence nationale de transport aérien du Zimbabwe est désormais sous le coup de la privatisation. Le secrétaire permanent au ministère des transports, Mr Partson Mbiriri, avait déjà annoncé que le gouvernement Zimbabwéen autorisait la privatisation d’Air Zimbabwe et qu’il inviterait des acheteurs privés pour une participation majoritaire dans la compagnie. La nouvelle d’une accélération du processus de privatisation par le ministre de la planification et de la promotion des investissements, Mr Tapiwa Mashakada n’est donc pas une surprise. En effet la compagnie a connu beaucoup de difficultés ces dernières années. Elle a été le siège de plusieurs grèves à réplétion. Selon certains observateurs la compagnie souffrirait d’un marché en baisse et serait en sureffectif. Le plan de rationalisation en 2009 prévoyait un licenciement de près de 400 employés. Cependant l’urgence de l’action semble d’actualité, « Les entreprises parapubliques continuent à creuser la dette fiscale. Nous ne pouvons pas continuer dans cette direction. Nous devons privatiser ces entreprises parapubliques de manière urgente », a déclaré le ministre en parlant d’une liste d’entreprise où figure Air Zimbabwe. La compagnie croulerait actuellement sous une dette de plus de 110 millions de dollars US. Les derniers rapports disponibles faisaient état d’une chute de fréquentation de un million de passager en 1999 à 230000 en 2005 et la situation ne se serait pas améliorée depuis. D’autre part depuis le 15 mai dernier l’association internationale du transport aérien (IATA) a suspendu Air Zimbabwe de son système de réservation pour cause de non payement des dettes. Le montant de la facture s’élèverait à 282000 dollars US. Cette mesure prive Air Zimbabwe de la possibilité de réservation à l’étranger et conduira à un manque à gagner considérable pour la compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.