Côte d’Ivoire : Retour vers l’AGOA

Depuis l’avènement d’Alassane Ouattara au pouvoir, la Côte d’Ivoire essaye de reconquérir tous les partenariats économiques qu’elle a perdus durant sa longue crise socio-économique. Ce qui explique sa prochaine participation au 10è Forum de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), lequel se déroulera, du 7 au 10 Juin 2011, à Lusaka (Zambie), avec comme thème « Renforcement des échanges commerciaux par une meilleure compétitivité, une plus grande création de valeur ajoutée et une intégration régionale plus forte ».

L’AGOA étant devenue incontournable pour tout pays africain désireux de conquérir le marché américain, l’on comprend aisément pourquoi la Côte d’Ivoire ne peut se passer d’un tel rendez-vous. Surtout, qu’à peine élue dans ce programme en 2002, la Côte d’Ivoire avait totalisé, à l’époque, 49 millions de dollars américains d’exportation vers les USA. Mieux, l’année suivante, l’addition était plus salée avec 77 millions de dollars américains. Mais, suite à ses difficultés politiques, elle s’est vue écartée de l’AGOA depuis 2005, perdant, du coup, ces avantages financiers.

Ainsi, pour signer son grand retour, le pays d’Alassane Ouattara n’a pas lésiné sur les moyens en établissant la « Back to AGOA Taskforce », une structure multisectorielle (public – privé) coordonnée par l’Association pour la Promotion des Exportations de Côte d’Ivoire (APEX-CI). Celle-ci, en prenant part au prochain forum en Zambie, va saisir l’occasion de prouver la rééligibilité de la Côte d’Ivoire à l’AGOA. Une opération séduction qui se déclinera en deux volets : d’abord, évoquer la récente issue de la transition ivoirienne par des élections jugées démocratiques par la communauté internationale et, ensuite, présenter les différentes entreprises ivoiriennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.