Bénin : Une construction d’infrastructures routières amplement soutenue

La Banque Ouest-Africaine de Développement et le gouvernement béninois ont signé, mercredi dernier, une convention de prêt portant sur un financement en faveur de la construction d’un axe routier, Ouidah-Allada, et de la bretelle Pahou-Tori. Au travers de cet accord, l’institution financière sous-régionale a consenti à décaisser une somme de 5,32 milliards de FCFA (12 millions de dollars) en faveur du Bénin.

Ces projets répondent à des préoccupations partagées par le Bénin et la BOAD , déclarait, à raison, le Président de celle-ci, Christian Adovelande. Car, cette initiative aura un impact au Bénin comme dans la sous-région. En effet, entrant dans le cadre d’une initiative gouvernementale dénommée Stratégie de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté et, aussi, de ses politiques sectorielles d’infrastructures routières, cet axe contribuera  non seulement à l’essor socio-économique des provinces de Ouidah, de Tori et d’Allada mais également à l’ouverture des régions enclavées avoisinantes. En outre, il permettra une amélioration de la circulation des personnes et des biens entre le Nord et le Sud du Bénin, comme de Cotonou aux localités de l’Est du pays. Ce qui aura une influence sur toute la sous-région grâce au Port, porte d’entrée de la capitale économique béninoise.

Ce projet, qui consiste en des travaux d’aménagement et de bitumage, a également fait l’objet d’un appui budgétaire du Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (6,37 milliards de FCFA), de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (5 milliards de FCFA), du Fonds D’Abu Dhabi pour le Développement (5 milliards de FCFA) et, enfin, du Trésor Public béninois (2 milliards de FCFA). Une facture globale de 24 milliards de FCFA (53 millions de dollars).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.