Afrique-Lutte contre l’extrémisme violent : Le G5 Sahel crée une nouvelle radio

Les cinq pays membres du G5 Sahel s’apprêtent à lancer une station radio dans le cadre de la lutte contre « ‘extrémisme violent» dans cette région très instables du continent africain.

Baptisée «Radio Jeunesse Sahel», la station radio qui ciblera des auditeurs de 15 à 35 ans, émettra à partir de Ouagadougou pour sensibiliser les populations contre «l’insécurité et l’extrémisme violent», selon les termes d’une convention signée lundi dans la capitale du Burkina Faso.

Selon le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, «c’est une radio qui va être d’une grande importance dans la lutte contre le radicalisme et l’extrémisme violent».

«La signature de cette convention de concession de service public entre l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et le Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina Faso «marque véritablement le point de départ de cet important projet», s’est réjouit M. Barry, sans donner de date du début des émissions de la radio, assurant néanmoins, que «c’est quelque chose que nous attendions depuis longtemps».

Les programmes de «Radio Jeunesse Sahel», seront «orientés vers la jeunesse et l’ensemble des populations dans la lutte contre l’insécurité, le chômage des jeunes, et l’ignorance», a expliqué, de son côté, le président du CSC Mathias Tankoano.

Selon la représentante de la Secrétaire Générale de la Francophonie, Oria Vande Weghe, «la radio Jeunesse Sahel» vise à travers ses émissions à «favoriser le vivre ensemble et une vision constructive de l’avenir en offrant aux jeunes à la fois un sens d’appropriation de leur avenir, le reflet de leur réalité et un contenu authentique, crédible, fiable et inspirant».

La chaîne émettra un programme régional commun aux cinq pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mauritanie, Mali, Niger et Tchad), avec des décrochages nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.