Publié Le : mer, Août 5th, 2020

L’élection présidentielle en Côte d’Ivoire va coûter à l’Etat près de 65 milliards Fcfa

L’élection présidentielle du 31 octobre 2020, en Côte d’Ivoire, va coûter à l’Etat, près de 65 milliards Fcfa, a annoncé mardi, à la Maison de la presse, le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Ibrahime Coulibaly-Kuibiert.

«Je crois que l’élection va coûter près de 65 milliards de Fcfa», a dit le président de la CEI, Coulibaly-Kuibiert, qui était invité à la tribune du «Press-club» de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci).

Concernant l’affaire du retrait de la liste électorale, des noms de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, de Charles Blé Goudé, ancien ministre de la jeunesse proche de Gbagbo et de l’ex-président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro, évoqué ces derniers jours par leurs partisans, M. Coulibaly a relevé qu’il y a trois raisons majeures de radiation.

«On vous radie de la liste électorale, soit parce que vous êtes décédé, soit parce vous avez été condamnés, soit parce que vous avez été déchu de vos droits civiques et politiques», a expliqué le président de la CEI.

Ces trois personnalités politiques, notamment M. Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé et Guillaume Soro, ont été frappées de peines d’emprisonnement, à l’issue de jugement à Abidjan.

Les trois personnalités qui se trouvent actuellement hors de la Côte d’Ivoire, peuvent «à partir du 5 au 7 août, venir saisir les Commissions locales pour demander leur intégration sur la liste électorale», lors de la période du contentieux, a expliqué Coulibaly.

L’atmosphère politique est tendue en Côte d’Ivoire, à trois mois de la présidentielle d’octobre, dix ans après la crise postélectorale qui avait fait plus de 3.000 morts.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>