L’ONU prévoit une baisse de 7% du budget des Casques bleus

A la demande des Etats-Unis, un accord de principe, qui pourrait être validé vendredi par l’Assemblée générale de l’ONU, a été conclu pour réduire de 600 millions de dollars, soit – 7,2%, le budget des Casques bleus après des semaines d’intenses négociations.

Alors que les Etats-Unis, premier contributeur au budget de l’ONU, voulaient réduire la facture d’un milliard de dollars, ce qui représentait une baisse de près de 13%, l’accord prévoit plutôt des dépenses à hauteur de 7,3 milliards de dollars pour les opérations de l’ONU de maintien de la paix l’an prochain, contre 7,87 milliards de dollars actuellement.

Cette annonce suscite des inquiétudes pour les opérations de maintien de la paix surtout en Afrique, une région où l’ONU intervient dans de nombreux conflits.  Les missions de l’ONU les plus touchées seront celles de la région du Darfour au Soudan et de la République démocratique du Congo (RDC), qui sont les opérations les plus coûteuses (plus d’un milliard de dollars chacune).

L’Union africaine et les Nations unies ont proposé début juin, une réduction majeure de leur force conjointe de maintien de la paix au Darfour (Minuad), déployées il y a 10 ans et qui coûte 1 milliard de dollars par an.

Le Darfour est le théâtre d’un conflit sanglant depuis 2003, quand des insurgés issus de minorités ethniques ont pris les armes contre le pouvoir de Khartoum, aux mains de la majorité arabe. Le président soudanais Omar el-Béchir a alors lancé une contre-offensive violente contre l’insurrection.

En RDC, l’instabilité se fait grandissante depuis le maintien du président joseph Kabila au pouvoir au delà de la fin de son mandat, notamment dans le centre au Kasaï-central.

Julien Paluku, gouverneur de la province agitée du Nord-Kivu, a par ailleurs alerté ce mercredi sur les signaux d’une nouvelle guerre dans l’est du pays.

Les Etats-Unis financent 28,5% du budget des opérations de maintien de la paix (7,87 milliards) et 22% du budget de fonctionnement de l’ONU (5,4 milliards).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.