Ouganda : Tullow Oil partage son gâteau pétrolier

Ce mercredi 30 Mars, Total, la majore pétrolière française, a annoncé avoir acquis une partie d’un gisement pétrolier situé dans bassin du Lac Albert en Ouganda. Celui-ci était la propriété de Tullow Oil, qui l’a cédée contre 1,47 milliards de dollars américains.

Avant cette opération, Tullow Oil détenait, à lui tout seul, les permis d’exploitation de l’or noir du bassin du Lac Albert dans sa partie ougandaise. Mais, ce monopole ne correspondait pas à l’entendement des autorités ougandaises, lesquels ont engagé un bras-de-fer avec le pétrolier britannique pour qu’il délaisse quelques blocs sur sa surface initiale de 10 000 Km2, dont les réserves sont estimées à plus d’un milliard de barils. Chose faite aujourd’hui : dans les mêmes conditions qu’avec Total, Tullow a également vendu à la firme chinoise Chinese National Off-shore Oil Company (CNOOC) un bloc sur le même gisement et au même prix. Du coup, Tullow a engrangé 2,9 milliards de dollars américains ; mais, elle a réduit sa participation de 67% pour n’en rester qu’avec 33 %, à égalité avec ses deux autres homologues.

La production qui sera issu du cumul des activités de ces trois pétroliers pourrait dépasser, dans quelques années, les 200 000 barils par jour. En plus, ce chiffre pourrait être amélioré car le trio d’opérateurs compte également investir dans l’exploration, la région montrant un potentiel du même ordre que les réserves déjà prouvées. Par ailleurs, Tullow a exprimé le désir de collaborer avec Total et CNOOC pour un développement conjoint du projet, notamment dans la perspective de la construction d’un oléoduc reliant le gisement à la côte est-africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.