Kenya-Présidentielles : Odinga et Kenyatta s’affrontent à nouveau le 8 août

L’ex-Premier ministre kényan (2008-2013), Raila Odinga a été désigné ce jeudi candidat de la coalition de l’opposition pour la présidentielle du 8 août, lors d’un grand meeting à Nairobi. Il affrontera le président sortant, Uhuru Kenyatta comme au scrutin de 2013.

Raila Odinga a été choisi par la coalition d’opposition baptisée Nasa lors d’un rassemblement géant qui a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes dans le principal parc du centre de Nairobi, Uhuru Park.

Odinga, 72 ans, déjà trois fois candidat malheureux à la présidence (1997, 2007 et 2013), conduira ainsi l’opposition à la bataille de la présidentielle avec Kalonzo Musyoka, candidat au poste de vice-président, une fonction que ce dernier occupait dans un gouvernement d’union nationale entre 2008 et 2013.

Un autre membre de la coalition, Musalia Mudavadi, occupera lui en cas de victoire, le poste de « ministre en charge de la coordination du gouvernement », équivalent de la fonction de Premier ministre qui n’existe pas dans l’actuelle Constitution kényane.

« C’est un grand honneur et je l’accepte », a déclaré jeudi M. Odinga, vétéran de la politique Kenyane, qui avait été battu dès le 1er tour en 2013. Sa coalition d’opposition, avait dénoncé à l’époque des fraudes massives.

La répression des violences postélectorales par les forces de sécurité, qui avaient reçu l’ordre de « tirer pour tuer », avait fait de nombreux morts doublés de violences politico-ethniques dans la vallée du Rift (centre) et dans les bidonvilles de Nairobi.

Quelques 19 millions kenyans se rendront aux urnes le 8 août pour des élections générales, 10 ans après ces violences électorales, les pires de l’histoire du pays (plus de 1.100 morts).

Les élections au Kenya se jouent rarement sur des programmes, beaucoup plus sur des sentiments d’appartenance ethniques et géographiques.

Raila Odinga est issu de la communauté Luo, son rival  Kenyatta compte sur le soutien massif de la communauté Kikuyu pour l’emporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.