Guinée : 35 millions de dollars pour la SOGEL

Après deux décennies troubles, la Société Guinéenne d’Electricité (SOGEL) a enfin l’occasion de se ressaisir. Pour cause, le philanthrope américain, Georges Soros, de passage à Conakry en début de semaine dans le cadre de sa tournée ouest-africaine, a décidé de mettre à disposition de l’Etat 35 millions de dollars américains. Ce financement sera destiné à assurer une fourniture électrique de qualité à la capitale guinéenne et les localités avoisinantes. D’après les déclarations de M. Soros, ces fonds seront levés d’ici 6 mois et son partenaire,  Canadian Energy, référence dans l’approvisionnement électrique, va mettre à contribution son expertise en collaboration avec la SOGEL.

Vraisemblablement, le président guinéen Alpha Condé et Georges Soros entretiennent d’excellents rapports. Déjà, en janvier, l’américain avait envoyé au chef d’Etat une délégation d’experts pour examiner les domaines qui préoccupent le gouvernement. Ce n’est donc pas fortuit que ce partenariat se soit d’abord intéressé au secteur de l’énergie électrique, lequel connaissait une crise. Après cela, M. Soros marquera sûrement de son empriente les mines et l’or noir guinéen, notamment dans le volet juridique de la renégociation des contrats des régimes précédents.

A ce niveau, il y a quand même des raisons de s’inquiéter. Ce, lorsqu’on considère que la visite de M. Soros en Guinée a précédé de très peu la 5ème conférence de l’Initiative sur la Transparence des Industries Extractives (ITIE) s’est tenue du 2 au 3 mars 2011 à Paris. De ce fait,  des observateurs craignent que Condé passe  sous la coupe de Soros. Car, d’ordinaire, la main qui donne est toujours au dessus de celle qui reçoit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.