Malawi : Echappés de leur réserve, deux éléphants sèment la terreur

S’étant échappés du parc de Liwonde au Malawi, deux éléphants déchaînés ont franchi le village de Nyambi, au Sud-est du Malawi et fait sept victimes, parmi lesquelles, un vieillard de soixante quinze ans et une enfant de huit ans.

incidents-avec-elephants-monnaie-couranteAlors qu’ils venaient de s’échapper du parc national de Liwonde, les deux pachydermes ont franchi un village non loin de leur réserve. Le bilan des victimes fait état de sept morts. Andrew Mayawo, l’un des porte-parole de la police dans le district de Machinga (sud-est), a affirmé aux journalistes de l’agence française de presse : «Sept personnes, dont une fillette de huit ans et un vieil homme de soixante quinze ans ont été piétinées à mort par ces éléphants qui ont chargé alors que les victimes n’ont pas réussi à fuir». Précisant que « c’est le plus lourd bilan mortel causé par des éléphants ». On sait toutefois que de tels incidents sont courants dans la région. Puisque pour M. Mayawo comme pour certains policiers « les villageois vandalisent la clôture en fils barbelés qui doit maintenir les éléphants enfermés et protéger les villages environnants».

Après l’incident, les forces de l’ordre et les agents de la protection de la faune sont ensuite parvenus à renvoyer les éléphants dans le parc de Liwonde considéré comme l’un des plus visités du pays et abritant aujourd’hui un peu plus de 500 pachydermes. On y trouve aussi d’autres espèces animales, tels que des rhinocéros noirs, des hippopotames, des hippotragues noirs. Après un tel incident des dispositions devraient être prises en vue de tenir ces animaux à une bonne distance des hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.