Publié Le : ven, Juil 26th, 2019

La ministre zimbabwéenne du Tourisme arrêtée pour corruption présumée

La ministre zimbabwéenne de l’Environnement et du Tourisme, Prisca Mupfumira, a été arrêtée par la Commission anti-corruption du Zimbabwe (ZAAC) qui la soupçonne d’être impliquée dans la disparition présumée de plusieurs millions de dollars de fonds de pension au moment où elle était ministre des Affaires sociales.

Ces informations ont été révélées par le journal d’Etat The Herald, dans son édition de jeudi. La commission a aussi confirmé l’arrestation dans un tweet. « Nous pouvons confirmer que la ministre du Tourisme est actuellement détenue chez nous pour interrogatoire et possible poursuite », a-t-elle indiqué.

Mupfumira serait la première ministre en fonction, issu du parti au pouvoir la Zanu-PF, à avoir des soucis avec la justice, sous le régime du président Emmerson Mnangagwa.

A son accession au pouvoir, le chef de l’Etat avait promis de lutter contre la corruption et de redresser l’économie afin d’améliorer les conditions de vie des citoyens. Effectivement, plusieurs responsables de haut rang ont été déjà arrêtés et poursuivis par la justice pour des faits d’abus de pouvoir et de corruption.

La ministre de l’Environnement et du Tourisme était en charge du département des Affaires sociales sous l’ère de l’ex-dirigeant Robert Mugabe. Mais ce dernier l’avait démise de ses fonctions peu avant sa destitution par l’armée.

D’après Transparency International, la corruption coûte à l’économie zimbabwéenne au moins un milliard de dollars chaque année.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>