Publié Le : mar, Oct 9th, 2018

Près de 615 migrants secourus par la Marine marocaine en Méditerranée

La Marine royale marocaine a annoncé lundi avoir secouru le week-end dernier en Méditerranée, 615 migrants qui tentaient de rejoindre l’Espagne à bord de 31 embarcations «en difficulté».

Tous les candidats à l’émigration récupérés par la Marine marocaine ont été «ramenés sains et saufs aux ports marocains», selon un communiqué des forces armées royales (FAR) relayé par l’agence MAP.

Les garde-côtes espagnols ont pour leur part annoncé dimanche avoir secouru en 48 heures, près de 1.200 migrants qui tentaient de traverser la Méditerranée pour rallier l’Espagne – la première porte d’entrée de l’immigration clandestine en Europe en partance du Maroc et de l’Algérie.

De plus en plus de Marocains tentent de quitter clandestinement leur pays pour gagner l’Europe, par la voie maritime ou en franchissant les clôtures séparant le Maroc des présides occupés de Ceuta et Melilla. Le royaume est devenu également un pays de transit et d’accueil pour des milliers de migrants originaires d’Afrique subsaharienne.

Par ailleurs, Madrid et Rabat ont annoncé la semaine dernière, être en  négociations pour le rapatriement de milliers de mineurs marocains parvenus à entrer en Espagne sans leur famille.

La situation de ces mineurs a été abordée lors d’une réunion bilatérale à Essaouira (Maroc) le 14 septembre dernier. Selon un porte-parole du ministère de l’Intérieur espagnol, la secrétaire d’Etat aux migrations, Consuelo Rumí, a alors perçu «la bonne volonté» des Marocains pour un éventuel rapatriement des mineurs.

La négociation d’un plan de rapatriement a été confirmée jeudi par la secrétaire d’Etat espagnole à la Sécurité, Ana Botella, au cours d’une visite dans la ville enclavée de Melilla situé au nord-est du territoire marocain.

L’Espagne est devenue durant cet été, la première porte d’entrée des migrants clandestins en Europe – principalement par la mer – dépassant ainsi la Grèce et surtout l’Italie qui pratiquement fermé ses frontières aux flux migratoires en provenance de la Libye.

Selon des données du ministère espagnol de l’Intérieur, 41.594 migrants sont entrés irrégulièrement en Espagne entre le 1er janvier et le 30 septembre 2018.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>