Publié Le : mer, Juil 25th, 2018

Guinée: Le Premier ministre menace de sévir contre les grévistes et les manifestants

Ibrahima Kassory Fofana, le Premier ministre guinéen a menacé mardi de sévir contre ceux qui prennent, selon lui, « en otage » le pays, en référence aux nombreuses manifestations contre la hausse de 25% du prix du carburant, organisées par les partis politiques, les syndicats et la société civile.

« Au nom de quoi des partis politiques (de l’opposition), des sociétés civiles, des syndicats peuvent-ils prendre en otage tout un pays? Lundi grève, mardi ville-morte, mercredi marche. Montrez-moi un pays au monde où ça fonctionne comme ça. Ça n’existe pas », a déclaré Ibrahima Kassory Fofana sur la télévision publique.

« La démocratie a ses droits mais aussi ses devoirs », a martelé M. Fofana, à l’issue d’une rencontre entre le président Alpha Condé et des militants du parti présidentiel mardi, premier jour de grève générale illimitée.

Le mouvement était bien suivi à Conakry et dans la plupart des grandes villes, notamment Labé, Pita (nord), Kindia, Boké, Fria (ouest), N’Zérékoré, Kissidougou et Macenta (sud)s.

A Conakry, l’administration a tourné au ralenti, les transports urbains étaient rares et un service minimum était assuré dans les hôpitaux.

Lundi, la police a empêché une marche des syndicats et des « Forces sociales de Guinée », qui regroupent une vingtaine d’organisations de la société civile, en usant de gaz lacrymogène et de canons à eau.

« C’est une erreur de la part du gouvernement de croire que l’intimidation passera », avait affirmé à la presse Abdourahmane Sanoh, un responsable des forces sociales.

Les manifestants réclament l’annulation de la hausse de 25% du prix du carburant. Le gouvernement affirme, pour sa part, que cette augmentation est liée à la hausse du cours mondial du baril de pétrole.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>