Publié Le : lun, Avr 23rd, 2018

RDC : Nouvel accord pour le rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi

Quatorze mois après le décès du leader historique de l’opposition congolaise, Etienne Tshisekedi, un accord a été signé samedi entre sa famille, son parti «l’Union pour la démocratie et le progrès social» (UDPS), et le gouvernement, en vue du rapatriement de sa dépouille mortelle.

Les partis ont également convenu d’une «trêve politique», selon un communiqué conjoint signé à Kinshasa par les trois parties.

«Une commission spéciale (de 9 personnes) chargée de l’organisation des funérailles est mise en place». Elle sera présidée par le ministre congolais de l’Intérieur et assistée d’un représentant de la famille du défunt et celui du parti (UDPS), ajoute le communiqué sans préciser la date exacte des funérailles.

Les parties invitent également «toutes les forces vives ainsi que toutes les couches sociales politiques de la population congolaise à observer, une trêve politique», a déclaré Mgr Gerard Mulumba, frère du défunt Etienne Tshisekedi, signataire pour le compte de la famille, en donnant lecture du texte de l’accord.

Félix Tshisekedi, fils du défunt, a cependant maintenu pour le 24 avril prochain, son tout premier rassemblement populaire après son élection comme président de l’UDPS en remplacement de son père.

«La manifestation du 24 avril est maintenue, d’autant plus qu’elle ne sera pas organisée dans le but de déstabiliser le régime. La critique d’un bilan et la présentation du projet de société du parti n’est pas contre la trêve. Démocratie oblige», a-t-il précisé à la presse.

L’UDPS est divisée depuis la mort de son leader historique Félix Tshisekedi. Le Premier ministre Bruno Tshibala, issu de ce parti est contesté et exclu par certains membres. Félix, le fils du défunt a été désigné candidat du parti pour l’élection générale devant se tenir le 23 décembre dans le pays.

La dépouille de Tshisekedi est gardée depuis sa mort le 1er février 2017 dans une morgue à Bruxelles et attend toujours son rapatriement et son inhumation en RDC. Le gouvernement, la famille et le parti ne s’accordaient pas jusque là, sur le lieu de l’enterrement de l’opposant décédé.

Selon le texte signé samedi, les parties ont convenu que la dépouille sera enterrée dans une parcelle familiale dans le faubourg de Kinshasa. Des funérailles officielles seront organisées au siège du parlement et un avion sera mis à la disposition pour le rapatriement de la dépouille et des membres de la famille restés en Belgique.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>